Septembre-1921

Cahier n°10

1er sept[embre 1921]

Pour retrouver l'équilibre de mon esquisse, j'ai rajouté, derrière la toute petite fille, une fillette plus grande. Ça ne fait pas encore bien. J'entrevois que je devrais supprimer courageusement ce détail amusant que donne le mouvement de la petite Françoise et revenir aux trois figures dans les proportions de l'esquisse.

2 [septembre 1921]

Il faut avoir le courage de supprimer tout ce qui est inutile et n'ajoute pas à l'émotion de l'œuvre. Schaffhouse[1] ne va pas, parce que je n'ai pas ce courage. Mais le bas-relief du couronnement de l'École normale vient bien.

Le bon M. Darracq est venu aujourd'hui me voir avec sa vieille cuisinière pour lui faire voir le Tombeau de sa patronne.

 

 

 

Idée pour le Monument de l'École de droit [2] : dresser une stèle sur laquelle seront inscrits les quelques 500 noms de morts. Au bas, composer [3] le grand Bouclier qui serait suspendu là comme jadis les boucliers votifs aux colonnes des Temples.

3 [septembre 1921]

M. Marc Bernheim, actif, inquiet, pressé est venu. Je l'ai reçu de mauvaise humeur. Jamais mon Monument de Schaffhouse n'a été en aussi mauvaise voie.

4 [septembre 1921]

Tout à l'heure je pars pour Bayonne, pour juger le concours du Monument aux Morts. Mais je pars content. J'ai pris la grande décision. J'ai supprimé la jolie petite Françoise et en suis revenu au rythme de l'esquisse. Bien des semaines de travail de perdues.

6 [septembre 1921] Bordeaux

Retour de Bayonne et Biarritz, où j'ai été surprendre Benjamin et Louise et Monique[4]. Biarritz, ce n'est pas très intéressant.

À grand-peine, j'ai obtenu à Bayonne que le prix aille au beau projet de Brasseur. Sans grand mal il pourra faire quelque chose de très bien.

Au Chapon Fin, où je déjeunais, j'ai vu tout à coup entrer une tête glabre [5] à la peau flétrie, un peu levée et penchant du côté droit, comme posée en équilibre dans un faux col largement évasé. Cela sur un corps mince, dos un peu voûté, la main droite à moitié entrée dans la poche du pantalon. La main gauche pendant le long du corps. J'ai reconnu Mandel, l'homme à tout faire de Clemenceau.

Passé à la faculté de Médecine où le groupe est en place et fait bien[6].

8 [septembre 1921] Paris [7]

Achevé avec Renaud l'esquisse pour Casablanca. Je crois que voilà encore un assez chic monument en expectative.

11 [septembre 1921]

Retour d’Ault[8]. Discussions habituelles et sans intérêt pour l'emplacement de leur Monument. Pays quelconque. Je n'aime décidément pas cette région. Dans la discussion à propos du monument, une dame patronnesse me dit, parlant de mon projet :

— Vous ne craignez pas que ça fasse un peu lourd ?

— Certainement, ai-je répondu, il pèsera au moins 10 tonnes.

La dame s'est tue.

15 [septembre 1921]

Travail régulier [9]tous ces jours-ci, au tombeau de Mme Darracq, au Monument Schaffhouse.

Passé aujourd'hui chez Émile Pinchon pour voir sa statue de la Ferté[-sous-Jouarre]. J'ai bien fait d'y aller. C'était affreux, lourd, conventionnel. C'eût été ridicule. Il va corriger dans le sens indiqué.

18 [septembre 1921]

Retour de Lily de Châtelguyon. Elle a bonne mine.

19 [septembre 1921]

Lélio aujourd'hui me demande :

— C'était pour le comte de Fels que vous avez cherché ces esquisses de groupes ?

— Oui, pourquoi ?

— Parce qu'un de mes amis travaille en ce moment à deux groupes décoratifs pour la propriété du comte de Fels [10] chez un décorateur nommé Visseaux. Or c'est affreux et l'autre jour le comte de Fels furieux a dit dans l'atelier : "Mais les esquisses de M. Landowski étaient beaucoup mieux." Comme mon copain, a ajouté Lélio, sait que je travaille chez vous, il m'a raconté cela, assez étonné.

Évidemment, il y a de quoi. C'est tout de même énorme, s'il s'agit de mes groupes et, si par économie, ce grand sot est allé porter mes idées à cet entrepreneur de décoration.

20 [septembre 1921]

Coup de téléphone de Mme Blumenthal. Elle me demande quel jour elle pourra m'amener le directeur du Metropolitan Museum, afin de lui montrer les Fantômes pour qu'il en achète une reproduction pour New York. Je suis dans la joie et j'en ai travaillé d'autant plus.

22 [septembre 1921]

Visite de Mme Blumenthal avec Monsieur et leurs amis, un tout jeune homme. Aucune décision, bien entendu, n'a été prise. Mais impression excellente, m'a-t-il semblé. Le David combattant a beaucoup emballé le jeune directeur. Le Monument de Schaffhouse, enfin sorti tout à fait de la trop longue et mauvaise période, a beaucoup plu.

24 [septembre 1921]

Passé une très bonne après-midi à dessiner avec Renaud pour le bas-relief de l'École normale.

27 [septembre 1921]

Travaillé[11] l'esquisse du Monument de Paul Adam. Je crois que ça sera très bien.

29 [septembre 1921]

Le Monument Schaffhouse[12] vient très bien. Me voici sûr de mon affaire. Le commandant Ceillier et sa femme et Laprade qui sont venus déjeuner ont été très contents.

 

[1]    Suisse consolatrice (A la).

[2]    . Ce monument doit aller dans la cour de la Faculté, donnant sur la place du Panthéon

[3]    . Au lieu de : "déposer", raturé.

[4]    Benjamin Landowski, sa femme et sa fille.

[5]    . Au lieu de : "un homme glabre", raturé.

[6]    Faculté de médecine (Monument aux morts de la).

[7]    . Au lieu de : "Retour à Paris", raturé.

[8]    . Dans la Somme.

[9]    . Au lieu de : "Travail ordinaire", raturé.

[10]  . Au lieu de : "pour les environs de Paris", raturé.

[11]  . Au lieu de : "commencé", raturé.

[12]  Suisse consolatrice (A la).